Dr Humbert Dr Schmitz Dr Chaudron


    4 rue de l'As de Carreau
   Place du forum
   90000 BELFORT

   Tél.: 03.84.28.03.43
   Fax: 03.84.28.04.92


 

les examens pratiqués

 


 

Vous allez passer une IRM...

 

De quoi s'agit-il ?

IRM signifie imagerie par résonance magnétique. Le mot magnétique indique que l’appareil comporte un gros aimant ; le mot résonance indique que l'on va utiliser des ondes de radiofréquence, comme celles des téléphones portables, pour faire vibrer les nombreux noyaux d'hydrogène composant les tissus de votre corps, et fabriquer ainsi des images.
Les données issues des récepteurs sont analysées par de puissants ordinateurs qui reconstruisent en temps réel des images en coupes du corps. Celles-ci apparaissent sur un écran et sont analysées par le radiologue.

Ce que vous devez apporter :

– votre carte vitale et votre carte de mutuelle le cas échéant
– votre attestation papier de sécurité sociale pour les patients CMU
– votre attestation d'accident de travail, le cas échéant
– l'ordonnance du médecin
– vos anciens examens du même type si vous en avez
– votre prise de sang avec le dosage de la créatinine si on vous l'a prescrite
– les cartes des clips chirurgicaux ou des appareils médicaux si vous en êtes porteurs

Déroulement de l'examen

Ne vous maquillez pas avant de venir. Vous pouvez boire avant l'examen et prendre une légère collation.

À votre arrivée, on vous posera, comme lors de la prise du rendez-vous, plusieurs questions ; le plus important est de signaler :
que vous n'avez ni pile cardiaque (pacemaker), ni valve cardiaque, ni prothèse auditive interne, ni pompe à insuline, ni élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête. En particulier si vous travaillez le métal (meulage..), une radiographie des orbites devra avoir été faite pour éliminer la présence d'éclats métalliques dans les yeux (en raison du risque de cécité lors du passage dans l'IRM)
toute insuffisance rénale, en cas d'injection
si vous êtes claustrophobe

Vous devrez remplir une fiche de consentement avant de réaliser l'examen.

La secrétaire vous conduira dans une salle de préparation : elle vous indiquera les vêtements que vous devrez enlever (afin de n'avoir aucun bouton, agrafe, ou fermeture éclair métallique). Vous laisserez également vos bijoux, montre, barrette de cheveux, clefs, porte-monnaie, cartes à bande magnétique (carte de crédit, de transport..) et votre téléphone portable.

Vous entrerez dans une salle qui sera fermée pendant l'examen. Vous serez allongé sur un lit, le plus souvent sur le dos, et un casque sera mis en place pour les examens de la tête. Le lit se déplacera dans une sorte de tunnel assez large, ouvert aux deux extrémités. Nous nous trouverons tout près de vous, derrière une vitre: nous vous verrons, vous entendrons et communiquerons avec vous grâce à un micro. Si vous voulez nous appeler, vous pourrez utiliser une sonnette que l'on placera dans votre main. Si cela est nécessaire, il sera possible d'intervenir ou d'interrompre l'examen à tout moment.

Vous resterez en moyenne 15 à 30 minutes dans la salle d’examen. Votre coopération est importante : vous devrez essayer de rester parfaitement immobile ; dans certains cas, nous vous dirons, à l’aide du micro, quand arrêter de respirer pour quelques secondes. A cet instant précis, vous entendrez un bruit répétitif, comme celui d'un moteur de bateau ou d'un tam-tam, pendant ce qu'on appelle une séquence.
Certains examens nécessitent une injection intraveineuse, le plus souvent au pli du coude.

Résultats

Après l'examen, le médecin étudiera les images. Il viendra vous voir pour vous donner un premier avis et vous préciser quand vous pourrez avoir le résultat complet. Vous repartirez généralement avec votre examen (images et compte-rendu).
Si votre médecin est abonné à apicrypt, il pourra recevoir une copie du compte-rendu par ce biais.


L’examen n’est pas douloureux, mais il est souvent un peu long et le bruit peut être désagréable.
Un sentiment de malaise par crainte d'être enfermé (claustrophobie) est un problème courant que nous connaissons bien. Souvent on peut le réduire par des moyens simples, sans aucun traitement. Si, par exemple, vous êtes mal à l'aise dans un ascenseur, parlez-en tout de suite au personnel d'accueil, afin que l'on vous prenne particulièrement en charge.


Pour voir une vidéo de cet examen

retour en haut de page